Actualités

Crédit: "Le Secret d'Ityria"
Partager sur :

« Le Secret d’Ityria », un jeu d’aventure qui mêle plateau de jeu et réalité augmentée

18 avril 2024 Focus sur 
Publié par Sophie JEAN
Vue 114 fois

« Le Secret d’Ityria », le projet de fin d’études de Maxime Druart, Thomas Bagnolati, Guénolé Moreau, Ophélie Ostermeyer et Victor Soulié, diplômé.e.s du Master Design et Management de l'innovation en 2023, a été sélectionné dans le cadre de Numok, le festival des cultures numériques des bibliothèques de la Ville de Paris.

 

Ce jeu d’énigmes et d’aventure invite les joueurs à explorer un univers singulier au travers d’un plateau de jeu physique et d’interactions en réalité augmentée.

 

Retour sur le projet avec Maxime, Thomas et Victor.

 

 

 

Votre projet en quelques mots ?

Victor : C’est un jeu d'aventure en réalité augmentée qui se joue à la fois sur un plateau physique d'environ 80 par 60 centimètres et sur une tablette, via une application.

 

L’application permet de superposer les personnages, les interactions du jeu et quelques éléments de décors au plateau.

 

Notre rôle dans « Le Secret d’Ityria » est d'enquêter sur la propagation d'un mystérieux mal qui détruit et empoisonne petit à petit les êtres vivants. Pour en trouver l’origine, les joueurs vont devoir résoudre une série d'énigmes.

 

Chacune d’entre elles prend la forme de mini-jeux utilisant des mécaniques propres à la réalité augmentée.

 

 

 

« Le Secret d’Ityria » a été sélectionné pour le festival Numok, pouvez-vous nous en dire plus ?

Victor : J’ai été mis en contact avec le festival pour la première fois quand j’étais étudiant en post diplôme à l’epsaa. J’avais réalisé un projet en réalité augmentée qui a été exposé pendant l’édition 2023. J’ai recontacté l’équipe pour leur parler du « Secret d’Ityria » et ils ont tout de suite été intéressés par le concept.

 

Notre jeu sera mis gratuitement à disposition des visiteurs dans la bibliothèque Aimé Césaire dans le 14ème arrondissement du mercredi 17 avril au samedi 4 mai 2024.

 

 

 

Plateau de jeu - "Le Secret d'Ityria"

Plateau de jeu - "Le Secret d'Ityria"



Pourquoi avez-vous fait le choix d’utiliser la réalité augmentée ?

Maxime : Notre ambition de départ en utilisant la réalité augmentée était de brouiller au maximum la frontière entre le réel et le numérique pour immerger les utilisateurs dans notre récit d’une façon unique.

 

C’était aussi pour nous l’occasion de tester ce medium qui n’est pas toujours facile à mettre en place (Victor était le seul à avoir déjà travaillé sur des projets en réalité augmenté).

 

Le projet nous a permis de créer à la fois un objet physique et un objet virtuel et de les faire interagir.

« Le Secret d’Ityria » étant un jeu d’énigmes, notre objectif était d’éviter le plus possible d’imaginer des énigmes qui pourraient être résolus sans réalité augmentée. Le joueur est constamment amené à interagir avec le plateau de jeu pour pouvoir avancer. Il va par exemple souffler derrière un bateau pour le faire avancer ou utiliser son téléphone comme un gyroscope pour s’orienter dans un bâtiment.

 

Le jeu explore aussi la physicalité du plateau et du joueur. Certaines énigmes ne pourront fonctionner que si le joueur est placé au bon endroit autour du plateau.

 

 

 

A quel public le jeu d’adresse-t-il ?

Thomas : Notre public cible ce sont les jeunes adolescents. Ils utilisent facilement une tablette et ils vont aussi avoir tendance à faire beaucoup plus naturellement des allers retour entre le plateau physique et le numérique.

 

Lors de nos tests utilisateurs nous avons pu constater que les adolescents sont bien plus à l’aise pour se déplacer pendant le jeu, ils sont davantage en mouvement. Les adultes restent assez statiques.

 

Pour la suite du projet, nous visons plutôt un public de jeunes adultes. Nous aimerions développer le jeu pour le transformer en installation ou en expérience interactive à présenter dans d’autres festivals. 

 

 

 

Application et plateau - "Le Secret d'Ityria"

Application et plateau - "Le Secret d'Ityria"



Comment vous êtes-vous répartis les tâches pendant la durée du projet ?

Thomas : Nous étions 3 designers et 2 développeurs.

 

Dans un premier temps, nous avons mis à plat toutes nos idées pour tenter d’exploiter au maximum la réalité augmentée. Une fois notre histoire et nos mécaniques de jeu définis, nous nous sommes réparti les tâches en fonction de nos compétences.

 

Du côté des designers, Ophélie s’est occupée de la charte graphique comprenant le logo et les symboles qui font partie intégrante du langage de notre jeu. Victor a conçu et réalisé le plateau physique ainsi que les environnements du jeu et je me suis occupé des personnages et de l’UI.

 

Maxime et Guénolé, les deux développeurs, se sont chargés de la mise en place des interactions, de l'intégration des éléments 3D et du design de l’environnement sonore avec Unity.

 

Nous avons aussi réalisé quelques éléments ensemble, notamment les voix des personnages que nous avons enregistrées et mixées dans le studio de GOBELINS.

 

La musique du jeu a quant à elle été composée par Adrien Melchior, intervenant en sound design.

 

 

 

Et maintenant, quel avenir envisagez-vous pour ce jeu ?

Victor : Nous aimerions terminer le projet, le jeu n’étant abouti qu’au 2/3. Nous sommes à la recherche d’une structure (festival, lieux d'art, bibliothèques, médiathèques…) qui pourrait nous accompagner et nous permettre de proposer une expérience complète.

 

Une fois le jeu terminé, nous aimerions trouver un éditeur de jeu de société ou de jeu vidéo. La réalité augmentée est encore assez nouvelle sur le marché, nous réfléchissons aux meilleurs moyens de faire exister le jeu après le festival.

 

 

 

Informations pratiques :

Numok 2024 : Jeu d’aventure en réalité augmentée, "Le Secret d’Ityria"

Bibliothèque Aimé Césaire - 5 rue de Ridder, Paris 14e

Du mercredi 17 avril au samedi 4 mai 2024

Entrée libre




4
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité