Actualités

Crédit: Portrait de Clément Grelaud  ©Mathieu Cornelus  
Partager sur :

Clément Grelaud, du design interactif à la création sonore

21 novembre 2023 Portraits
Vue 2930 fois

Diplômé du Bachelor Développeur interactif en 2019, Clément Grelaud s’est spécialisé dans le sound design et la composition sonore. Il a créé « Sound signature », un studio de création sonore en 2022. Il a notamment collaboré avec Hermès, Burgunder et Axel Aricato.  

 

 

 

Vous avez été diplômé du Bachelor Développeur interactif en 2019, quel a été votre parcours depuis votre sortie de l’école ?

Après l’obtention de mon diplôme, j’ai eu envie de continuer à développer mes compétences techniques et créatives en y ajoutant une dimension sonore, j’ai donc poursuivi mes études à l’Enjmin en option Sound design.

 

J’ai toujours été très sensible à l’aspect sonore des projets numériques et audiovisuels, c’était une évidence pour moi de me tourner vers le son, tout en gardant une connexion avec l’image.

 

J’ai ensuite commencé à travailler en freelance puis j’ai fondé « Sound signature » mon studio de création sonore pour pouvoir choisir mes projets et mes clients et avoir l’occasion de développer ma propre direction artistique.

 

 

 

Logo de Sound Signature

©Sound Signature 



En quoi consiste votre métier ?

Je suis compositeur et sound designer. L'obejctif de la composition et du sound design c’est de comprendre le contexte, le discours qui s’articule autour d’un visuel et de le traduire en son.

 

Pour cela, je procède à une analyse très précise de l’environnement, de l’ambiance visuelle, de la temporalité, du dynamisme de la vidéo ou de l’image pour pouvoir l’enrichir avec de la musique et du son.L’idée c’est de pouvoir, à la fin, visualiser l’image en fermant les yeux.

 

Je travaille aussi bien avec des logiciels d’émulation sonore qu’avec des synthétiseurs analogiques ou des drums machines pour créer toute cet univers sonore.

 

 

 



Vous aviez déjà travaillé sur le son de votre jeu vidéo de fin d’étude « La Rose sans l’épine » Pourquoi avez-vous fait le choix de vous tourner vers le sound design ?

C’est la connexion entre l’image et le son qui m’a intéressé. Pour moi, la création sonore fait partie intégrante du processus de création visuelle, il vient compléter l’image. C’est un métier très créatif, c’est ce qui m’a plu.   

 

 

 



En quoi la formation de GOBELINS vous a-t-elle été utile dans votre travail ?

Les projets que l’on me propose sont assez semblables à ceux sur lesquels nous travaillions à GOBELINS. Il s’agit principalement de vidéos en 3D, de support gamifiés ou d’expériences interactives.

 

Les compétences acquises à GOBELINS m’ont été très utiles, savoir travailler en équipe, s’immerger pleinement dans un projet

 

Le domaine est différent mais le processus de recherche et les méthodes de travail sont assez similaires. Le bachelor de GOBELINS m’a beaucoup apporté.

 

 

 

Avez-vous déjà collaborer avec des anciens.ennes sur vos projets ?

C’est un projet en cours, je vais bientôt travailler sur jeu vidéo développé par des anciens.

 

Plusieurs de mes amis de l’école ont également créé leurs propres studios et je vais collaborer avec eux prochainement.  

 

 

 

Quel est le projet qui vous a le plus marqué ?

C’est un projet que j’ai réalisé pour la marque de chaussures Axel Arigato. J’ai créé l’illustration sonore et la musique d’une animation 3D. Je devais m’assurer de la bonne synchronisation du son et de l’ambiance et de la cohérence de l’ambiance musicale.

 

J’ai beaucoup aimé l’esthétique de cette vidéo et le challenge technique et créatif qu’elle représentait. C’était complexe d’imaginer tout un univers sonore mais je suis très satisfait du résultat.

 

 

 



Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?

Je travaille sur des projets très différents aussi bien au niveau de l’esthétique que du secteur d’activité. Les attentes des clients ne sont jamais les mêmes, c’est un défi permanent. C’est ce que me plait le plus dans mon métier.

 

 

 

Portrait de Clément Grelaud  ©Mathieu Cornelus  

Portrait de Clément Grelaud  ©Mathieu Cornelus  



Pouvez-vous nous raconter un bon souvenir de vos années à GOBELINS ?

Nous avions travaillé en groupe sur un projet de prototypage pour la marque Hermès. Nous devions imaginer une expérience interactive en 3D à partir de vêtements et d’accessoires pour présenter le prochain défilé de la marque.

 

Nous avons utilisé l’un des studios du campus Saint Marcel pour réaliser une photogrammétrie et créer des objets 3D à partir d’objets existants. C’était une très bonne expérience.

 

 

 

Quel conseil donneriez-vous à un ou une jeune diplômé.e ?

Rester constamment curieux et s’ouvrir aux autres. C’est vraiment important de savoir travailler en équipe. Le cercle que l’on se fait à GOBELINS nous suivra dans toute notre vie professionnelle et personnelle, c’est précieux.

 

 

 

Interview par Sophie Jean




3
J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité