Actualités

Drag Race France saison 2 - © Jean Ranobrac / FTV  Drag Race France saison 2 - © Jean Ranobrac / FTV 
Partager sur :

DRAG RACE FRANCE saison 2 dans les coulisses avec Romain Gauthier : entretien

06 septembre 2023 Actus des anciens
Vue 363 fois

L’émission Drag Race France, déclinaison de « RuPaul’s Drag Race » présentée par Nicky Doll, Daphné Bürki et Kiddy Smile s’est clôturée le 25 aout dernier au Grand Rex à Paris après une saison 2 qui l’a érigée au rang de phénomène.

 

Romain Gauthier, diplômé de la formation Graphiste Motion Designer en 2015, a réalisé des accessoires pour Punani l’une des candidates de cette 2ème saison. Moitié du duo Rose et Punani et partenaire de vie de Romain, elle figure parmi les 4 finalistes du show.

 

Artiste queer pluridisclinaire, Romain explore la mode digitale en créant des vêtements et des accessoires virtuels à porter dans le métavers.

 

 

 

Drag Race France saison 2

Romain Gauthier 



Comment définiriez-vous la mode digitale ?

C'est une transposition de la mode physique dans un cadre numérique. Je conçois des vêtements, des accessoires, des chaussures… pour nos avatars, c'est-à-dire des représentations de nous dans un espace numérique.

 

La mode numérique peut fonctionner sur les réseaux sociaux, comme dans les jeux vidéo ou bien les espaces virtuels type métavers.

 

 

Comment avez-vous découvert la mode digitale ? Qu'est-ce qui vous a donné envie de vous spécialiser dans la création d’accessoires digitaux ?

Je réalisais un court métrage de science-fiction aux accents de Barbarella. Par manque de budget je me suis dit qu'habiller mes acteurs avec des vêtements digitaux seraient une bonne solution créative à mes contraintes. C'est là que j'ai commencé mes explorations digitales.

 

Je ne pense pas être vraiment spécialisé dans la création d'accessoire digital, je dirais que ça fait partie de ma pratique et de mes interrogations artistiques. À travers mon travail, j'interroge la cohabitation des univers digitaux et l'univers "physique". Designer des accessoires digitaux et les matérialiser sont une des réponses à ces explorations de concept.

 

 

 

Punani - "Futuristic Chic" 

Punani - "Futuristic Chic" 



Quelles techniques avez-vous utilisées pour créer les accessoires de Punani ?

Principalement des logiciels de 3D généraliste et de sculpting. Cinema 4D est mon principal outil pour la création 3D, j’ai aussi recours à d'autres software en appuis comme Zbrush pour réaliser des formes plus organiques. J'utilise de temps en temps des outils orientés CAD pour des design très précis.

 

 

 

Quelles ont été vos inspirations ?

Elles ont été très diverses. J’ai commencé par discuter avec Punani pour déterminer quels étaient les enjeux de chaque look et évaluer les réponses que je serai en mesure d'apporter. Les inspirations ont toujours été apportées en réponse aux siennes.

 

Nous avons beaucoup puisé dans l'humour Camp de Jeremy Scott pour Moschino. Nous avons aussi beaucoup regardé ce que faisait Thierry Mugler dans les années 80 / 90.

 

 

 

Que retenez-vous de cette expérience ?

C'était  très court et intense (1 mois pour créer beaucoup d'accessoires), mais vraiment passionnant. Ça a été l'occasion pour moi d'ouvrir mes horizons en termes de collaboration artistique.

 

J’ai l’habitude de créer tout, principalement seul, ici, il y a un dialogue avec la drag queen, mais aussi avec tous les autres artistes pour créer un look final le plus cohérant possible.


 

Punani -"Dragnifik"



Quelle est votre création préférée ?  

Je pense que ma création préférée se joue entre le bijou de bouche pour le runway "Dragnifique" et les boucles d'oreille QR Code qui emmènent vers une headpiece digitale pour le défilé "Futuristic Chic".

 

Le bijou était un défi technique, je n'avais rien produit d'aussi fin et délicat. Les boucles d'oreilles étaient une bonne opportunité d’amener pour la première fois mon univers et un concept de mode digitale dans la franchise Drag Race.

 

 

Avez-vous envie de réitérer cette expérience avec d’autres candidates ?

Pourquoi pas ! Il faut que le projet soit excitant. Je pense que c'est un critère essentiel dans ce genre de production. C'est quelque chose de très itératif. On produit des pièces pour qu’elles fonctionnent en temps qu'objets seuls mais elles doivent également faire honneur à la vision de base.

 

 

Quel est votre épisode préféré de cette saison 2 ?

Le runway de Finale de Punani au Grand Rex. Voir le look fini dans son intégralité au côté de toute l'équipe de conception qui hurle au moment où elle apparaît. C'était un moment assez irréel.

 

 

 

Interview par Sophie Jean 




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une actualité